Warum Nicht, Guilde sur Domen - Dofus

Warum Nicht, Guilde sur Domen - Dofus

Bienvenue sur le forum de la guilde Warum Nicht, Domen !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La légende du Monde des Douze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nebrok
Bras droit
Bras droit


Messages : 509
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 23

MessageSujet: La légende du Monde des Douze    Sam 21 Jan 2012 - 23:01

Dans une maison de Bonta, une lumière était allumée. Dans cette pièce un petit garçon cherchait un livre dans la bibliothèque de son père. Il trouva un livre assez ancien. Ce dernier prend le livre et le met sur une table, souffle sur le livre et lit le titre "La légende du Monde des Douze". En dessous il lit le mot « légende ».
Il commence à lire le premier chapitre.



Chapitre I : Le premier Multi-race

Lors de la création du monde des 12, douze dieux crées un homme à leurs images et les déesses crées une femme à leurs images. Mais le dieu Iop était très amoureux de la déesse Osamodas et crée un homme à leurs image. Il le cacha dans le monde des 12 pour éviter que les autre dieux bannissent ces dieux.
Un beau matin, un paysan trouve un enfant dans un panier. Il pose son sac remplie de blés et prend l'enfant dans ses bras. Il dormait paisiblement.
L'homme décide de le ramener chez lui...
Après un quart d'heure de marche le paysan arrive devant sa maison. Sa demeure est typiquement une maison de campagne. Le toit est en paille, les murs sont en terre cuite, quelques fenêtre pour laisser la lumière traverser et sur les côtés quelques outils usagés. Le paysan dit :

-Voici ta maison, ce n'est pas du luxe mais il y a un toit.
Ils rentrent ensemble dans la maison, il y a un lit en bois avec une couette en laine de bouftou, une petite cuisine où la vaisselle traîne et une petite table. En haut sur une étagère, il y a des trophées de guerre. Ce paysan n'est pas qu'un simple agriculteur, jadis c'était un guerrier. Un fier Enutrof du nom de Hermann.
Hermann pose le bébé sur son lit et dit :

-Je t’appellerai Dardark, comme mon ancien ami disparu au combat...


Chapitre II : Une visite surprise

Hermann prend la décision de garder l'enfant n'ayant pas trouver à qui appartenait ce petit bout et l’éduqua.
A l'age de 10 ans, Dardark semble avoir des pouvoirs hors normes. Il a la force d'un jeune Iop, et commence à se battre contre des pious qui rendaient la vie dure aux champs d'Hermann. Rien qu'avec ses poings il arrive à terrasser une poignée de pious. Un jour, ce n'était pas des pious mais un sanglier qui se pointait, de plus Hermann n'était pas là. Il était parti faire des courses à la place marchande d'Amakna. Dardark seul se devait de protéger le champ afin que cet affreux sanglier ne le ravage pas. Dardark décida d'attaquer le sanglier, mais pas comme un Iop. Plutôt comme un Osamodas. Il se met a invoquer son fidèle ami, Bouffi, son bouftou. Bouffi se dirige vers le sanglier mais ce dernier est très coriace et d'un coup de crâne il balançe Bouffi contre un arbre, cela lui occasionne beaucoup de dommages, il s’évanouit. Alors Dardark s'approche vers le sanglier et utilise sa griffe spectrale. Une ombre de couleur rouge en forme de griffes jaillit de ses mains et se dirige vers la bête féroce. Mais cette dernière n'est pas assez puissante pour inquiéter le sanglier et ce dernier riposte violemment. Dardark tombe dans les pommes. Quelques minutes plus tard, il ouvre les yeux et il voit Hermann qui se dresse devant lui avec sa pelle à la main et le sanglier étendu sur le sol.


- Merci d'avoir essayé de protéger mon champs. Il te manque un peu d'entraînement, dit-il en rigolant.

Dardark se jette dans les bras d'Hermann et commence à allumer un feu pour manger ce sanglier.

5 ans après Dardark fête ses 15 ans, Lorsque Hermann amène le gâteau à la Nodkoko, Hermann s'exclame :

- J'ai une surprise pour toi.
Tout un coup quelqu'un frappe à la porte. Qui peut les déranger ? Qui est cette personne ?


Dernière édition par Nebrok le Lun 18 Avr 2016 - 21:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebrok
Bras droit
Bras droit


Messages : 509
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: La légende du Monde des Douze    Dim 22 Jan 2012 - 0:32

Chapitre III : Un nouveau compagnon

Hermann se lève et va ouvrir la porte. C'était un homme de taille moyenne vêtu d'une toge noir avec une capuche noire également, on ne voyait pas du tout son visage. Hermann poliment lui dit :
-Bonjour, que puis-je pour v...
L'homme mystérieux sortit ses dagues et les planta dans le corps de Hermann qui tomba suite a la puissance des coups. L'instant qui suit l'homme s'enfuit en buvant une potion de foyer. Dardark quand a lui se lève rapidement vers le corps de Hermann, le jeune Osa écouté les derniers mot du vieux paysan qui avait perdu son souffle :
-Fallait que sa arrive... Le notable... mon coffre.. ouvre ta surprise... Va voir Lerexo..
Suite a ces derniers mots Hermann perd connaissance.. Dardark pleura et cria de toute ses forces. Suite a ses cries une vieille Eniripsa arrive dans la maison. C’était leur voisine Eneripsgirl surnommée « Rips ». Elle s’avança vers Hermann et essaya de le soigner, mais en vain..
- Désolé mon petit, je suis arrivé trop tard ton pére adoptif est mort. Tu n'es pas blessé ?
Dardark fait signe non de la tête. Il se léve, se dirige vers la table pour prendre sa surprise. C'était une petite boîte qui contenez une clef... Sur cette clef était écrit HT, qui était les initiales pour Hermann Tipeu. A quoi pouvait t-elle servir ? Dardark réfléchit quelques minutes et repensa aux derniers mots de son pére et notamment aux mots « mon coffre ». Hermann voulait donc que Dardark ouvre son coffre. Ce dernier se précipita au premier étage, dans la chambre de l'Enutrof où était rangé ce coffre, Dardark introduit la clef. Dedans ce trouver un sachet rempli de poudre, a côtés il y avait un Bwak de feu mort et une note. Sur cette note est écrit :
« Mon cher Dardark, tu es assez grand maintenant pour avoir un compagnon. Va voir la vieille Rips avec la poudre et le Bwak, elle sera quoi faire. Ce Bwak était mon compagnon mais il est mort peu de temps aprés t'avoir trouvé. J'ai gardé son corps car il me rester de la poudre de résurrection permettant de lui redonner vie que javait gagné en pariant lors d'un match de Boufbowl. Ce bwak te suivra dans ton aventure. Nourris le tous les jours et il deviendra de plus en plus fort. Il s'appelle Kaz. »
Aprés avoir lu cette note, Dardark prit le bwak et la poudre et retourne en bas pour voir Rips qui était rester pour s'occuper du cadavre du pauvre Enu.
- Madame Rips, Madame Rips, s'exclama Dardark. Redonnez vie a Kaz le bwak de mon père.
- Oui ton père m'en avait toucher deux mots il y a quelque années.

La vieille Eni prend sa baguette et utilise un sort sur le bwak et sur la poudre. Un énorme brouillard s'abat dans la maison. Quelques seconde plus tard, le Bwak bouger. Kaz était revenue à la vie et se dirige vers Dardark qui le prit dans ses bras.
Mais dans le même moment un jeune garçon du même age apparaît dans la maison et dit :

- Dardark, viens avec moi !!!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebrok
Bras droit
Bras droit


Messages : 509
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: La légende du Monde des Douze    Dim 22 Jan 2012 - 7:01

Chapitre IV : Le meilleur ami

Qui était ce jeune garçon ? Encore un ennemi ? Non à première vue il était du coté de notre ami Osa.
- Saysano ? C'est toi ? S'étonna Dardark qui était bouleversé par les événements qui s’enchaînait.
- Oui c'est bien moi mon cher ami. (Il met la main sur l'épaule de son ami afin de montrer qu'il est avec lui)
Saysano était un Xelor du même âge, c'est à dire 15ans. Il avait des bandelette pleine de bière (dans le monde des Douze la bière est légal a son douzième anniversaire) et il avait une odeur très particulière. Tous les deux étaient amis depuis leur enfance. La première fois qu'ils se sont rencontrer c'était a l'age de 6 ans. Dardark avait sauvé son ami alors que ce dernier allé tombé dans un puits. Saysano n'était pas futé a cette époque. Depuis cette péripétie tous les deux sont devenu les meilleurs amis du monde.
- Comment es tu arrivés ici aussi vite ? Demanda le jeune Osa.
- La téléportation tu connais ? Dit le Xelor en essayant de faire apparaître un léger sourire sur le visage de son ami (il a d'ailleurs réussi). Met ta main sur mon épaule, quelqu'un veut te voir en urgence.
Dardark prend Kaz dans ses mains et s’exécute. Dés l'instant où il mit sa main sur le nain (c'est comme sa qu'on surnomme Saysano) ils furent tous les trois téléportés dans la maison de Say. Quelqu'un les attendaient...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebrok
Bras droit
Bras droit


Messages : 509
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: La légende du Monde des Douze    Dim 22 Jan 2012 - 7:39

Chapitre V : Le Notable

C'était le pére de Saysano, il s'appelle Lerexo (vous vous souvenez?), il avait beaucoup plus de charisme que son fils. Contrairement aux autres Xelors, il était plus imposant par sa taille. Cela est peut-être du au fait qu'il est l'un des cinq maîtres du temple Xelor. Lerexo était un ami de longue date de Hermann, je crois même qu'il se connaisse depuis leurs jeunesses. Il prit la parole :
- Bonjour Dardark, je sais que c'est dur de voir ce que tu as vu. Sache que ma famille est avec toi. J'aimerais juste te poser une question, l'as-tu vu celui qui a assassiné Hermann ? (vous vous demandez comment a t-il su ? Et bien c'est un très bon Xelor il peut donc maitriser le temps et ressentir ce qu'il c'est passé)
- Non, j'ai juste vue un homme de taille moyenne, il était vêtu d'une toge noire ainsi que d'une capuche, répondu l'Osa.
A ce moment là Lerexo se gratte l'oreille et était en pleine réflexion.
- Cela doit être l’œuvre du Notable, s'exclama le père de Say'.
Dardark se souvenu alors des derniers mots de son pére.
- Oui cela doit être lui mais je n'ai jamais entendu parlé de cette personne hormis par la bouche de mon père.
- Le notable est une personne puissante qui veut prendre le contrôle du monde des Douze aidée par une armée de partisans, appelés « Les Révolutionnaires ». Ton pére en savait trop, expliqua Lerexo.
Qui était le Notable ? Un grand nombre de journaliste aurait payé cher pour le découvrir. En effet, « payer cher »était le terme exact. Certaines personnes auraient, dit-on, réussi à connaître l'identité du Notable, mais elles auraient été tuées de sa main, pour les faire taire. C'était d'ailleurs les seuls meurtres que le Notable, s'autorisait : éliminer ceux qui souhaitaient lui nuire. Pour le reste, il laissait ses partisans s'en charger.
- Que voulez vous dire par « ton père en savait trop » ?, interrogea Dardark.
- Ton père et moi avons passés notre vie a traquer Le Notable mais nous avons pas réussi a l'identifier. Nous sommes même créateur d'une organisation : l'OMCN (l'Organisation Mondiale Contre le Notable), nous sommes actuellement une dizaine de membres. Ton père il y a quelque semaine était rentrer d'une mission et il avait découvert quelque chose mais il n'a jamais voulu m'en parler pour me protéger. Le Notable a du l'apprendre et il est donc venu personnellement pour l'assassiner.
Suite a ces paroles, le jeune Osa alla vers une chaise et s’assoit dessus pour réfléchir car il était complètement abasourdis par ce qu'il venait d'apprendre.
Qu'allait t-il faire ? Il ne savait pas du tout, il se laisse la nuit pour prendre une décision.
Le lendemain matin il retourna chez Saysano en courant :

- J'ai pris une décision !!, s'exclama Dardark d'une voix tonnante. Je vais venger la mort de mon père et découvrir qui est Le Notable .
Lerexo savait qu'il allait prendre cette décision et il répond :
- Bien, bonne décision mais tu va devoir t’entraîner très dur pendant quelques années car actuellement tu n'es même pas capable de faire peur a un bouftou. Mais avant d'expliquer ton entraînement, il faut que je te dise autre chose. Il faut que je te parle de ce que tu es vraiment...

Spoiler:
 


Dernière édition par Dardark le Dim 22 Jan 2012 - 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebrok
Bras droit
Bras droit


Messages : 509
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: La légende du Monde des Douze    Mar 24 Jan 2012 - 23:06

Chapitre VI : Révélation

Dardark troublé par ce qu'avait dit Leroxo lui demande avec hésitation :
- Ce que je suis, que voulez vous dire par là ? Je suis un Osamodas voilà tout.
- Sais tu qui sont tes vrais parents ? Sais tu d’où viens tu et pourquoi tu as étais abandonné ?
questionna sèchement le père de Say'.
- Je ne me suis pas vraiment posé la question a vrai dire, admet Dardark
- Donc voilà tu ne sais pas qui tu es. Pour faire court tu es ce qu'on appelle un Multi-race. Ton père est le dieu Iop et ta mère la déesse Osamodas.
Après avoir entendu cela le jeune Osa se tourna vers son fidèle ami pour essayer de trouver une réponse de sa part mais il ne semblait également ne pas comprendre.
- Premièrement c'est quoi un multi-race ? Demanda t-il.
Lerexo s'empressa de répondre.
Un Multi-race est la création de deux dieux, il est le fils d'un dieu et d'une déesse. Ce dernier prend l'apparence de sa mère ainsi que ses sorts et il acquiert les caractéristiques de son père. Prenons l'exemple de Dardark. Il a l'apparence d'un Osa ainsi que ses sorts et il a la bravoure, la détermination, la force et le tempérament de son père (heureusement il n'a pas hérité de l'intelligence de son père). Jadis, il y a eu deux dieux qui ont procréés un enfant. Mais ce dernier n'as pas était accepter par les autres divinités et il a était exécuté sans que ses parents ne puisse faire quelque chose. Par la suite les deux parents ont était sérieusement blâmer et ont failli perdre leur statut. C'est pour cela que Dardark a était envoyé dans le monde des Douze en secret. Dardark est l'unique Multi-race du monde des Douzes.. Ce pourrait-il qu'il y en ai d'autre?

Après avoir expliqué cette histoire a Dardark qui a chaque mot avait son visage qui se décomposé, celui-ci posa instinctivement une question.

- Comment savez-vous ça ?
- Quand Hermann ta trouvé, tu avais une amulette autour du cou avec écrit « Nous ne t'oublirons pas » signé par le dieu Iop et la déesse Osamodas. Avec ton père nous sommes rentré en contact avec la déesse Osamodas par le biais d'un ami qui le maître du temple Osamodas. Cette dernière nous a expliqué l'histoire que je t'ai raconté.
Dardark était a la fois choqué mais on avait l'impression qu'il était fier, qu'il prit de l'assurance. C'est pourquoi il demanda expressément si Lerexo pouvait l’entraîner pour pouvoir faire face au Notable et venger la mort de son père adoptif.
- Bien entendu mais c'est pas moi qui vais t’entraîner. Je vais te présenter quelqu'un...

Spoiler:
 


Dernière édition par Wafed (Neuneu) le Mar 24 Juil 2012 - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebrok
Bras droit
Bras droit


Messages : 509
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: La légende du Monde des Douze    Lun 30 Jan 2012 - 0:47

Chapitre VII : Abaddon, le maître Osamodas

Dardark avec Kaz sur l'épaule droite, Lerexo et Saysano marchaient depuis une bonne heure pour aller a la rencontre de celui qui allait entraîner le jeune Osa. Les deux amis n'avaient aucune idée de qui cela pouvait être, Lerexo veut faire garder la surprise.
Après une longue marche les trois hommes arrivèrent a destination.

- C'est ici ! S'exclama Lerexo.
Il y a avait une sorte de grotte avec des escaliers permettant de descendre. Sur cette grotte il y avait trois dragons de couleur rouge avec des yeux jaune. Sur le sol il y avait une marque, celle de l'Osamodas. Dardark voyant l’édifice devant lui prend la parole en regardant Lerexo :
- Mais c'est …
- Oui c'est chez toi, c'est le temple Osamodas, dit Lerexo en coupant la parole.
Saysano se mit a courir pour rentrer dans le temple, (on ne sait pas pourquoi, il est un peu débile parfois) il est suivi par les deux autres. Mais ces deux derniers ont du courir également. En effet, en bas des escaliers ils ont entendu un gros bruit, comme ci quelqu'un était tombé. Ce quelqu'un était Saysano (qu'est ce que je disais). Le jeune osa se mit a rire en se moquant de son ami.
- Trêve de plaisanterie, s'exclama Lerexo, les choses sérieuses vont commencer, je vais vous présenter celui qui sera ton professeur, en s'adressant a Dardark.
Ils prirent la porte de gauche et il arrivèrent devant une grande salle avec des obstacles en tout genre, des haies etc..
- Bonjour chers amis, bienvenue a vous, dans ma salle d’entraînement, dit une voix inconnue.
Le mystérieux homme était en hauteur sur une grande colonne, il n 'était pas visible pour les trois protagonistes. Tout d'un coup, l'inconnue, d'un bond arrive en triple salto arrière ( je n'éxagere pas) devant Lerexo et les deux jeunes hommes.
- Tu as encore de la souplesse a ce que je voit Abaddon, dit en rigolant Lerexo.
Dardark et Saysano (qui avait une bosse) on enfin pu mettre un nom et surtout un visage sur ce mystérieux professeur. C'est un Osamodas de grande taille assez maigre. Il a les cheveux long et blanc, en effet il est assez âgé.
- Bonjour... , dit Dardark intimidé.
- Bonjour mon grand, ne sois pas timide je ne mange pas, je fouette c'est tout. Tu es comme m'a décrit Lerexo. Ah ! Mais tu as ramener Kaz également.
- Kaz ? Lui aussi va devoir s’entraîner ? Interrogea Dardark
- Bien entendu, vous allez être tout les deux entraîner par moi, c'est ton compagnon a présent. Tu vas voir quand il sera plus grand il va t'être bien utile.
Abaddon commence a expliqué l’entraînement que va suivre l'osamodas et le petit bwak pendant trois ans. Quand tout d'un coup...
- Moi aussi je veux m’entraîner !!! Je veux aider Dardark a venger la mort de son père, s'exclama le nain.
Lerexo explique a son fils que c’était prévu qu'il suive un entraînement également. Mais ce n'est pas Abaddon qui va l’entraîner, ça sera son père. Après de longues explications sur ce qu'allait devoir accomplir Dardark durant son entraînement, Saysano et Lerexo s’apprête a partir.
- A dans trois ans, se dirent les deux amis en se prenant dans les bras.

Trois ans ont passés, les quatre protagonistes se sont rendu là où ils s'étaient fixés rendez-vous, c'est a dire dans la taverne que tenait Lerexo a Amakna. Quoi de mieux que de fêter les retrouvailles autour d'une bière ?

Spoiler:
 



Dernière édition par Dardark le Lun 30 Jan 2012 - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebrok
Bras droit
Bras droit


Messages : 509
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: La légende du Monde des Douze    Lun 13 Fév 2012 - 22:33

Chapitre VIII : Le récit d'un entraînement difficile

Lerexo paya donc une tournée de bière a tous le monde. Comme au bon vieux temps Saysano et Dardark se font un concours de cul sec. Comme d'habitude c'est le nain qui bat l'osa d'une victoire écrasante à chaque fois.
- Comment c'est passé l’entraînement du loustic ? Questionna Lerexo a son vieil ami
Abaddon explique que l’entraînement a était dur, même très difficile mais que Dardark s'en était sorti a merveille. La première année, l'osamodas a du survivre seul sur l'île des Wabbits sans l'aide de Abaddon et sans armes. Durant cette année, il a pu augmenter sa force physique et il a surtout appris a survivre car il n'y avait pas que des méchants wabbits. En effet, au bout de quelques mois il c'était lié d'amitié avec les wabbits et il les aida a défendre l 'îles qui était attaqué par de nombreux pirates dont le fameux Gourlo le Terrible qui c'est fait terrassé par le jeune Osa. Durant les deux années qui suivent, le maître Osa entraîna son apprenti a l'art du combat. Cette entraînement fut très rude mais a porter ses fruits. Abaddon finit son récit en parlant de l'ultime test.... Les quatorze Dopeuls a battre. Mais attention il fallait battre les quatorze d'affilés sans se reposer entre les combats. Ce fut très difficile pour le jeune osa qui a du s'y prendre a plusieurs reprise pour réussir le test.
- Bah dit moi de mon côtés j'ai était plus tendre avec mon fils, dit en rigolant Lerexo.
Entre temps Saysano et Dardark sont sortis dehors pour prendre l'air. Ils étaient tous les deux dans une prairie entourée de clôture qui servait aux fermiers pour élever des bouftous. Le vent souffler légèrement, les deux amis était face à face, à cinq l'un de l'autre. Il y avait une certaine tension amicale, ils se regardèrent. Puis Saysano prit la parole.
- C'est l'heure, cela fait longtemps qu'on a pas fait un petit duel, dit le Xelor avec un sourire.
Dans leur enfance, les deux amis avait l'habitude de combattre ensemble. Ils ont une rivalité saine on peut dire. Au niveau des score c'est Saysano qui a un net avantage, en effet ce dernier n'a connu aucune défaite face a son ami. Cela peut s'expliquer par le manque d’entraînement de Dardark.
- Avec plaisir mon cher ami, j'attendais que tu me lance le défi. Ne compte pas gagner cette fois-ci...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebrok
Bras droit
Bras droit


Messages : 509
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: La légende du Monde des Douze    Mar 24 Juil 2012 - 18:19

Chapitre IX : Infiltration réussi

Quelques jours avant cela dans la nuit, il se passa quelque chose du coté de Brakmâr...

Un homme marchait d'un pas décidé à travers Brakmâr. Il portait comme une sorte de tenue de moine. Des cordes étaient enroulées autour de ses bras et de ses jambes, pour ne pas que les énormes manches ne le gênent dans des déplacements trop rapides. Il etait encapuchonné.
Il ne croisa personne sur son chemin. Bien sur, des gardes patrouillaient en ville au même moment, mais il parvenait à ne jamais tomber sur eux, comme s'il connaissait par cœur le chemin qu'ils avaient à parcourir.
Au bout d'un long moment de marche, il arriva en bas de la tour de Brakmâr. Mais quatre gardes se dressaient sur son chemin. Ce dernier invoqua un double de lui même qui coura vers les gardes pour faire diversions. Une fois que les gardes aient quitté leurs poste, l'homme mystérieux s'infiltra dans le batiment. Quelques minutes plus tard, il parvint en haut de cette tour, après avoir fait diversion auprès de tout les autres gardes de la même manière. L'homme se retrouva dans un long couloir, qui, à cette heure-ci, était désert. L'homme frappa trois coups à la porte du bureau qui se trouvait au bout de celui ci..

- Entrez , dit une personne d'une grosse voix.

Spoiler:
 


Chapitre X : Alliance forcée

L'homme qui se trouvait dans le bureau était le roi de Brakmâr et dès qu'il aperçu le personnage mystérieux entrer, il su tout de suite qui il était. Le visage du roi pâlit.
Celui ci se leva et se tourna vers la fenêtre située derrière le bureau. L'étrange individu mit ses mains dans le dos et commença à faire les cents pas.
Le roi prit la parole en premier
- J'ai attendu ce jour avec hantise..Vais-je être exécuté ?
L'étranger le fixait.
- Vous avez, je crois, été mal informé, dit alors la voix de l'homme habillé en moine. Laissez moi vous dire les choses telles qu'elles vont se passer. Vous allez très vite vous rendre compte qu'avec moi, les solutions ne sont pas compliquées. Je vais vous proposer le même marché qu'à votre homologue le roi de Bonta. Dans quelques jours je vais prendre le contrôle du château d'Amakna qui me résiste, mais l'OMCN va certainement me déranger et demander de l'aide auprès des deux grandes nations. Soit vous décidez de rester neutre dans cette histoire et de ne pas aider l'OMCN. Soit vous vous opposez a mon autorité et nous serons dans l'obligation de régler ça à ma manière...
« A ma manière... » Cela voulait sûrement dire prendre le contrôle de Brakmâr avec la force.
Le roi posa une question :
-Et si j'accepte de collaborer avec vous, que vais-je devenir ?
- Oh ! Eh bien ! Je serais conciliant, vous pourrez rester le roi de Brakmâr et bien sur vous travaillerez pour moi tout comme le roi de Bonta qui a accepté également.
- Bien monsieur le Notable
, dit il. Je préfère de loin garder la vie et ne rien changer à mes habitudes..
- Parfait ! S'exclama le Notable. J'ajouterai une chose: s'il vous venait l'envie de vous retourner contre moi, je m'occuperai de vous personnellement. J'ai horreur des traîtres.
- Bien entendu... dit le Roi.

Après cette discussion, le Notable repartit calmement de Brakmâr...
Nous sommes de retour dans le présent où le duel entre Dardark et Saysano allait tout juste debuter.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La légende du Monde des Douze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ankama] Mister et Miss Amakna / Miss et Mister Monde des douze
» [Dofus] Chronologie du Monde des Douze
» Contes et Légendes du Monde des Douze.
» Contes et récits : La légende de Nogue le Crâ
» Guerrier de Brakmar , vaillant et sage ! [Exécuté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warum Nicht, Guilde sur Domen - Dofus :: Espace détente :: Role Play-
Sauter vers: