Warum Nicht, Guilde sur Domen - Dofus

Warum Nicht, Guilde sur Domen - Dofus

Bienvenue sur le forum de la guilde Warum Nicht, Domen !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les révélations du monde des douze.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Royal-F
Meneur
avatar

Messages : 551
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 23
Localisation : oise

MessageSujet: Les révélations du monde des douze.   Mer 1 Aoû 2012 - 21:44

1.) Préface

Il y à plusieurs milliers d’année le monde des douze n’était pas comme nous le connaissons aujourd’hui,
remplis de guerriers et guerrières qui se battent pour se nourrir eux et leurs familles.
Ces valeureux guerriers parcours les plaine d’amakna tous les jours certains font juste du pain ou d’autres cherche des trésors dans les entrailles des créatures qui rode ou dans leur repaires.
Cette crises à débuter il y a très longtemps, le monde prospérais chaque créature vivais en symbiose les guerriers pouvais se nourrir à leur faim jusqu’à ce qu’un xelor surpuissant ce proclama empereur du monde des douze.
Les guerriers se rebellèrent et une sanglante bataille eu lieu, des milliers d’homme se battant pour leur liberté contre le terrible xelor seul, il les écrasa un par un sans difficulté et il jura d’écrasé toute rebellions.
Cependant une alliance secrète rebelles agissait dans l’ombre,
la Warum-nicht préparais une arme qui d’après eux serais la seul solution pour ramener le calme dans amakna.
Cette alliance étais dirigé par la petite Eniripsa par la taille mais grande par l’éprit Eneripsgirl surnommé Rips.

Chapitre 1 :l’hybride

Dans une base secrète implanté au milieu de la forêt des abraknydes des cris surgissent d’un peu partout :
- « vite c’est l’heure, dépêché vous ». Tout le monde affluais vers une salle
« l’heure est arrivé criais une femme », « liberté » criais l’autre.
Quand tout le monde fus arrivé ils sortirent un caisson de la pièce d’à côté, Rips enfilais de long gangs et respira un grand coup,
elle plongea les mains dans le caisson marmonna quelque mot et ressortis les mains, « un ciseau, vite s’il te plaît »
demanda t’elle, elle eut a peine attrapé le ciseau que ces mains étais replongé dans le caisson ou on pouvait voir une substance gluante.
Rips ressortis les mains du caisson mais cette fois elle n’était pas vide elle tenait à bout de bras un bébé qui représentais déjà des caractéristique de certains dieu, on pouvait déjà constater que pour un nourrisson il était bien développé aux niveaux des bras comme un iop. « Le premier hybride »
cria rips tout le monde criai applaudissait autour le premier hybride venais de naître,
un mélange de toutes les classes et de tous les dieux étais présent dans ce bébé.
Cela faisait plusieurs années que la warum-nicht travaillait sur ce projet rassembler tous les pouvoirs possibles en une personne,
Le but étais enfin arrivé et au milieu de la foule un jeune ecaflip demanda « et comment il s’appelle ce truc ? »
« Ce truc ? Ceci est notre plus grand espoir petit, c’est notre frère à tous et son nom est FLÉAU ! ».
Le petit grandissait a une vitesse incroyable, les tests avais déjà commencé et il les réussissait tous haut la main, selon les rapports il contenait bien en lui les caractéristique des quinze classes et il était capable de les utilisé en même temps.
Tous les jours il s’entrainait en jouant c’était une méthode inventé il y a longtemps qui permettais au petit d’apprendre à ce maitriser tous en jouant.
Vers l’Age de cinq il était capable de soigner son ami le bwork qu’il avait invoqué tous en le portant et le protégeant grâce à ces boucliers.
Il était capable de fabriquer des bombes que même les plus grand roublard n’en comprenais pas le fonctionnement.
En dehors de ces compétence physique il était très intelligent et tout le monde l’appréciais.
Chaque personne présente lui avait appris quelque chose.
Chaque soir il demandait à rips qui l’avaient adopté pourquoi il était venu au monde et pourquoi il ressemblait à tout le monde mais qu’il était si diffèrent.
Tous les soirs sa mère lui disait qu’elle lui expliquera quand il serait plus grand mais l’heure étais venue de tous lui raconter.

_________________
R-F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Royal-F
Meneur
avatar

Messages : 551
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 23
Localisation : oise

MessageSujet: Re: Les révélations du monde des douze.   Jeu 2 Aoû 2012 - 23:34

Chapitre 2 : Une histoire Pas comme les autres.



Rips s’installa à coté de Fléau et commença à lui raconté
pourquoi il avait été créé et dans qu’elle but.


« Tous commença
il y a un siècle quand un xélor et une fecatte tombèrent amoureux,
leur unions étais impossible et inconcevable par la famille ou les proches « vous ne pouvez
pas mélanger deux classes, les résultats ne pourrons être que néfaste » mais
les deux amoureux n’écoutais personne et ils comptaient fonder une famille,
pour remédier au dérangement incessant de leur proche ils décidèrent de fuir loin
de chez eux pour pouvoir construire leur famille.
Plusieurs année passèrent et
les tourtereaux étais heureux, un jour la femme annonça a son mari qu’elle attendait
un bébé, fou de joie il demandait depuis quand et comment cela était-il possible
malgré leur différences de classe, elle lui répondit simplement que ceci étais
tous simplement un miracle et que cela faisait déjà six moi qu’elle portait le
bébé. Les six mois passèrent très vite. Le xelor avais installé une chambre
pour le bébé et l’avais décoré de ces propres mains. La chambre était bleue et
des horloges, des cadrans, des montres étaient dessinée un peu partout, il était
sûr que son fils ou sa fille se plairais dans cette chambre, impatient il demandait
a sa femme toute les heures comment elle se sentait.
Tous se passaient très bien
et le cinq décembre au matin la fecatte appela son mari en criant pour lui dire
qu’elle avait des contractions et qu’elle allait accoucher. Le mari rappliqua à
une vitesse incroyable et amena sa femme à l’hôpital le plus proche. L’accouchement
se passa très bien un garçon naquit un xelor qui ressemblais énormément a son père,
la feccatte regarda son bébé et marmonna SAYSANO, le mari acquiesça et déclara
que ce nom lui convenais très bien.
Rapidement les parent se rendirent compte
que saysano étais diffèrent des autres il grandissait vite bien que sa taille
adulte restais limité, ces parent étais surpris par le caractère déterminé de
leur enfant, il s’énervait très vite et contenais une puissance incroyable en
lui.
Vers l’âge de dix ans ces parent décidèrent de l’emmené dans le village ou
ils avaient grandi et ou vivais les grand parent du petit, quand ils arrivèrent
sur place il passèrent d’abord cher les parent de la fecatte, malgré un accueil
très froid il les laissèrent entrés chez eux pour faire connaissance du petit
et tous se déroula de façon convenable, ensuite le xelor étais impatient de
retrouvé les siens mais en arrivant chez lui il vu un inconnu qui lui annonça
que ces parent étais décédé il y a à peine un mois dans un accident, un chariot
remplis d’explosifs se détacha juste devant et les percuta avant d’exploser, il
ne restais plus riens des deux parents.
L’inconnue demanda au xelor ce qu’il comptait faire de la maison comme il était
le seul héritier et qu’il venait seulement de le retrouvé car personne en
savais ou ils étaient caché, il répondit qu’il allait habiter la maison et
rester vivre au village pour que sa femme puisse profiter de ces parent tant qu’ils
étaient encore la et le petit de ces grand parent. Saysano alla donc à l’école la
plus proche mais son caractère étais de plus en plus prononcé et il devenait
même violent dans ces excès de colère.
Saysano poursuivie des études de
chasseur pour apprendre à canalisé sa colère son père disait que sa pourrais
lui faire que du bien mais sa mère n’étais pas du même avis car elle disait qu’il
s’entrainait à tuer ce qui étais la vérité. Un jour le village fut attaqué par
un troupeau de trool saysano qui approchais des seize ans arriva plus vite que l’éclaire pour terrassé
les monstre avec rapidité et haine.
Les villageois commençais à prendre peur des
pouvoir et de la colère du jeune xelor, à l’unanimité ils décidèrent de lui
tendre un piège et de l’éliminé tant qu’il le pouvait car comme il l’avait dit
avant sa naissance un multi race peut-être que néfaste si il n’est pas contrôlé.
Une seule personne hors la famille de saysano qui n’étais pas convié à ces réunions
n’étais pas pour, c’était une jeune xelor du nom de jeune-branche et elle fréquentait
saysano et cela commençais à devenir sérieux.
Un matin l’lorsque saysano allais
partir à la chasses un des villageois l’appela et lui raconta que sa mère et
son père étais malade et qu’il devait vite se rendre dans la cave de ce monsieur.
Saysano le suivis sans hésiter et dans sa tête tous se mélangeais, il ne se rappelait
pas avoir vue ces parent ce matin mais qu’hier il semblait allez très bien et qu’il
devait retrouver j-b (jeune-branche) car elle avait quelque choses d’important à
lui dire.
Arrivé dans la cave du villageois il fut soulagé une seconde de voir
ces parent mais il repéra qu’il était ligoté, il se retourna et la porte se
referma sur lui, tous les villageois étais là pour le massacré il commença a
les affronté sans vouloir les blessé mais lorsque qu’il sentit un couteau
rentré dans sa jambe droite une fureur l’emporta et il envoya les paysans s’écrasé
contre le mur, il appuyai sur la tête des forgeron avec son pied jusqu’à faire
sortir leur cervelles, il lança un regard a sa mère mais au même moment il la
vit se faire exécuter devant ces yeux par un vieillard qui répétais « on
vous avais prévenue » et son père subit le même sort à peine une minute après
saysano essayai de ce libérer des villageois ces mains étais remplis de sang et
il arriva près du corps de sa mère, poussa un crie violent et refit le même
cris quand il vit son père remplie de sang saysano lança un regard
apocalyptique au villageois détacha ces deux parents ce téléporta hors de la
cave et refis une apparitions dans cette dernier quelque seconde après avec
dans sa main un marteau.

Toute personne qui osait s’approché de lui étais pulvérisé,
mais un ingénieux sadida lui noua les pieds avec ces ronces pour qu’il ne bouge
plus et l’assomma, cependant même si saysa étais tombé il s’est relevé de suite
et une aura fit sont apparitions autour de lui une explosion surgit dans la
cave, de l’extérieur on pouvait voir un ombre approché c'étais c’elle de saysa couvert
de sang.
Il s’approcha de ces parent qu’il avait déposé la pendant la batailles
les attrapa tous en pleurant et les emmena avec lui dans le cimetière d’amakna il
creusa une tombe pour ses parent et les enteras. Il vu une ombre au bout du cimetière
pensant que c’étais un villageois il courra et lui sauta dessus mais c’était j-b,
saysa lui expliqua ce qui c’étais passez et la jeune fille se mit à pleurer et
s’excuser, il répondit "ce n'est pas de ta faute" j-b répliqua en essuyant ces larmes "j'aurais pu éviter cela,j'étais au courrant de leur complot et c'est l'une des choses importante que je devais te dire"

Saysa qui venais d’apprendre cette nouvelle s'enfui et venais de réaliser qu’il
venait de dévaster un village à lui tout seul et qu’il était surpuissant, alors
dans les années qui suivirent ce désastre il se proclama empereur du monde des
douze et écrasa toute rebellions. »

« Voilà tu connais toute l’histoire maintenant, l’alliance
ou tu es s’appelle la warum-nicht nous
somme des rebelle contre saysano et ton rôle et de le détruire »

Fléau qui n’avait loupé aucune miette de l’histoire se posait
des questions même si désormais il connaissait son but « mais si saysano
étais incontrôlable car il avait deux race, comment je vais être si je possède
toute les races en moi ? »

Rips répondit doucement a fléau « la différence entre
saysano et toi c’est que lui n’a pas été contrôlé avant ta créations nous avons
mélangé toute les races et écarté un gêne celui de la peur car la peur mène a
la colère et la colère à la haine et nous t’avons créé ainsi le plus puissant
de tous les humains »

Fléau étais satisfait des réponses qu’il lui avait été
apporté mais une question étais encore présente « quand est ce que je
vais pouvoir combattre saysano ? »

Rips répondit de suite à la question de son enfant « tu
le combattras quand tu seras près tu es très puissant mais pas encore assez saysano
ne ferais qu’une bouché de toi, une longue formation t’attend auprès de tous
les dieux mais pour sa il va te falloir attendre et pour l’instant il est l’heure
d’aller dormir »

Fléau embrassa sa mère et lui dit bonne nuit avant de se
retourné et de commencé sa nuit.
[/size]

_________________
R-F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les révélations du monde des douze.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ankama] Mister et Miss Amakna / Miss et Mister Monde des douze
» [Dofus] Chronologie du Monde des Douze
» Contes et Légendes du Monde des Douze.
» Guerrier de Brakmar , vaillant et sage ! [Exécuté]
» Le Monde des Douze et Ses Phénomènes Paranormaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warum Nicht, Guilde sur Domen - Dofus :: Espace détente :: Role Play-
Sauter vers: